Mes prefs 2017

Tracks de l’année

J’ai passé une autre année à chercher des pièces plus que des albums. J’essaye de me souvenir d’un album marquant cette année, et je ne trouve pas. Sans doute en mode A.D.D. à fureter le plus rapidement et trouver des singles, c’est la méthode que j’utilise depuis 2013 pour découvrir de la nouvelle musique. Ça déconstruit, un peu, à la longue, l’écoute active, car on change de ton souvent à jumper d’artiste à artiste.

Série de l’année

Sans doute la méthode de divertissement la plus exploitée chez nous, si je ne travail pas ou j’ne joue pas à hearthstone, je binge-watch as fuck ce qui sort. La saison 2 de Leftovers était sublime et wacky et mystérieuse, et la saison finale, parue cette année, a poussé encore plus loin. Des fois j’tombe sur de l’art qui semble me parler directement, Leftovers vient directement creuser dans le mal existentiel de la modernité. Hâte au prochain projet de Lindeloff!

Photos prefs

"Sad Love" 💔 2017, collage by #EmirShiro

A post shared by Émir Shiro (@emirshiro) on

A post shared by Winston Duke (@waltzinthedark) on

Le bruit visuel cette année m’a particulièrement atteint. Assez que j’ai pris un break cet été de la photographie, et assez pour que je considère arrêter pour toujours. Heureusement après un assez massif ‘unfollow’, j’ai pus reprendre un peu ma sanité et apprécier la photographie une fois de plus. Aux travers des méandres de fashion fuckshit il y a du beau, du mystérieux et du crade qui se fait.

Artiste pref

J’ai découvert le travail de Kim Jung Gi cette année. Son talent est absolument décrissant. Il y a une multitudes de vidéos sur sa chaîne comme celui-ci qui démontre son génie. Main levée, sans préparation, il peut dessiner des scènes super complexes sans jamais poser le crayon pour penser. Ça me prend 5 CTRL-Z pour faire une ligne droite sur ma tablette graphique. Mmm.

Celeb crushes


Alison Brie
Je découvrais Community cette année, et quelques mois plus tard Glow. J’pense qu’elle a pas mal de hate, mais elle a du vraiment bon comedic timing et pour moi était pas mal l’âme derrière le show Community, avec ->


Donald Glover
Rapper, directeur, érivain, comédien, standup? The fuck can’t he do? Ok, son rap est bon, peut-être pas au top, par contre, mais j’pense que ce qui lie vraiment son travail ensemble c’est son sense du drame. Atlanta était awesome, j’ai bien hâte de voir ce qu’il va créer dans le futur.


Gal Gadot
Contre toute attente, Wonder Woman était pas mal bon et Gal Gadot était awesome. L’espoir et la grâce qu’elle a pu infusé dans le personnage en naviguant les clichés, sans tomber dans les pièges paternalistes (comme la totale bullshit qu’a écrit un de mes prefs auteurs de comic book ‘Wonder Woman : earth one de Grant Morrison’) ont charmé autant des les nerds que les ‘normies’. J’crois sincèrement qu’on verra cette actrice pour longtemps, qui a pu transformer une franchise déchue en succès avec son tout premier gig.

Bières prefs

(photo trouvée sur http://lamateurdebiere.com/ )

Auval – Trifolium
Aye. Et la la. C’était peut-être ma première année à découvrir la micro-brasserie, et pas la micro-brasserie du genre je bois une ambrée au bar à côté du cégep pis je suis full flyé mais découvrir le funk et les levures sauvages, accompagné de vrais connaisseurs qui m’ont donné la joie, et l’amertume infinie, de la bonne bière. La trifolium fut ouverte en fin de printemps en 2017. C’était un moment de confusion et d’illumination!

Sèche, sure, puissante, effeverscante, avec des layers qui ne finissent plus, qui s’impose une après l’autre et qui se battent pour une place en bouche, mais dans une bataille inspirante, pas dans un n’importe quoi. Vraiment, j’pourrais ne boire rien d’autre et je serais heureux. Mais je mentionnais l’amertume infinie ya quelques phrases et bien, la Trifolium, elle est pas mal rare si tu habites à montréal. :/


Omnipollo – Schploing!

Lors d’un périple en Caroline du Sud cette été, j’ai découvert le monde de la micro américaine. Parmis mon premier tas de bière, yavait celle-ci, une IPA au smores et au mangue. Dans la frénésie du haze, du breakfast ipa et des milkshake de la dernière année la Schploing! throne au top, pour moi, comme une expérience qui rallie un peu le meilleure des mondes : une vanille en soutien (pas une tappe sua yeule de vanille, hint Vrooden), des agrûmes bien présentes, un p’tit kick de houblon et un feel en bouche qui a du corps. J’ai tout de même vraiment trippé cette année sur la Nord Est de Boréale, Ta meilleure de Lagabière et la New Wave de Jukebox.

Vox Populi – Kettle sour
J’étais donc bin heureux quand le gérant du dépanneur au coin de ma rue m’a laissé choisir ce qu’il allait commander comme bière à sa prochaine commande. J’avais déjà bu mon lot de Kettle Sour et maintenant, elle peut remplacer la Tuborg comme ma bière de soif go-to.

Share